Durant mes recherches à l'Université de Stanford, j'ai pu collaborer avec les services d’Oncologie radiothérapie et d’urologie afin de créer une Intelligence Artificielle (IA) capable de prédire le risque de décéder d’un cancer de prostate 10 ans après son diagnostic. Cette étude a été réalisée à partir des données prospectives de plus de 8700 patients atteints d’un cancer de prostate, fournies par le National Cancer Institute aux Etats-Unis.

Le cancer de prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme, avec plus de 50000 nouveaux cas par an en France. Dans certains cas, il peut être difficile d’évaluer le risque de décéder de ce cancer, par exemple lorsque le patient a d’autres comorbidités ou lorsque les caractéristiques du cancer laissent penser qu’il sera peu agressif.

Le but de cette IA était de déterminer ce risque, de fournir une prédiction d’une grande précision (0,98 ±0.01), mais aussi de comprendre les raisons qui justifient cette prédiction. Elle permettra potentiellement de mieux guider les stratégies thérapeutiques, en tenant compte des caractéristiques du cancer de prostate et des comorbidités des patients.

L’IA a été déployée sur internet : Intelligence Artificielle cancer de prostate

A partir d’une trentaine de questions, elle fournit un risque et une représentation graphique expliquant sa prédiction. L’étude a fait l’objet d’une publication dans la revue internationale Cancers.

 

Dr Jean-Emmanuel Bibault
Oncologue radiothérapeute
twitter.com/jebibault
01 56 09 34 03


Service d'oncologie radiothérapie
Hôpital Européen Georges Pompidou
Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
20 rue Leblanc
75015 Paris